Chapitre 2 : De quoi s’agit-il exactement ?

Comme nous l’avons vu dans le chapitre précédent, les cryptomonnaies ne sont pas simplement une mode passagère. Certains les considèrent comme le futur, tandis que d’autres les qualifient d’escroquerie. Indépendamment de ce que vous en pensez, beaucoup de gens estiment qu’elles constituent l’avenir de l’argent en général. Cette croyance ne peut se voir que renforcée maintenant que les banques et les organisations financières du monde entier lui témoignent tant d’intérêt.

Si vous venez de débarquer dans le monde des cryptomonnaies, il se pourrait que vous n’ayez pas réalisé que leur aspect monétaire n’était que la partie visible de l’iceberg. Les bonnes cryptomonnaies sont également soutenues par de solides idées pratiques visant à améliorer une manière de faire ou à inventer des manières entièrement nouvelles de faire les choses.

Prenons par exemple le Bitcoin. La raison de la création du Bitcoin était simple. Il s’agissait de répondre au besoin perçu d’une monnaie numérique pouvant être utilisée pour effectuer des transactions de pair à pair sur Internet. Ce n’est pas précisément ce qu’il est devenu, mais c’était là son but initial. Son concept initial était aussi lié à la défiance envers les banques suite à la crise financière de 2008.

Les cryptommonaies permettent de s’abstenir d’utiliser une banque. Encore utopique dans les sociétés très developpés mais de nombreux pays « non bancarisé » en Afrique ou en Asie commencent réellement à utiliser les crypomonnaie dans leur vie courante via leur téléphone mobile.

Un autre point important dans la plupart des cryptomonnaies est d’avoir un nombre fini de pièces en circulation et d’avoir une inflation (voire même une déflation) controlée et programmée. C’est en totale opposition avec nos monnaies actuelles ou une banque centrale peut créer de la monnaie sur demande : depuis la crise de 2008, les banques centrales europpeenes ont créée « ex nihilo » plusieurs milliers de millards afin de les injecter dans l’économie (enfin dans les banques plus précisement). Ce problème de création monétaire sans limite et de dette globale n’est pas solutionnable et finira surement très mal.

Dans ce domaine, tout ne se résume pas à la cryptomonnaie : la blockchain et la décentralisation des données font l’objet d’un grand intérêt dans le monde des affaires et au-delà. La blockchain constitue un excellent moyen de stocker des données hautement confidentielles tout en facilitant leur mise à jour grâce à des utilisateurs basés n’importe où sur le réseau. Il s’agit essentiellement d’une base de données géante, mais elle ne comporte pas les limitations liées au fonctionnement actuel de la plupart des bases de données.

Pour simplifier, une base de données régulière est maintenue sur un serveur central (ordinateur). Elle peut être consultée par d’autres ordinateurs, mais si les informations doivent recevoir des mises à jour, celles-ci ne peuvent généralement être effectuées que par une personne à la fois. Pour que cela se produise, les informations doivent être mises hors ligne pendant qu’elles sont modifiées, puis elles devront être de nouveau téléchargées une fois que les modifications auront été apportées.

Cela peut rendre les informations de la base de données obsolètes. Il sera impossible à toute autre personne d’apporter des modifications à un fichier actuellement mis à jour par un autre utilisateur, car celui-ci sera verrouillé jusqu’à ce qu’il soit remis en ligne. La blockchain modifie l’ensemble de ce processus. Elle permet de procéder à de multiples modifications simultanées, effectuées par un nombre illimité de personnes sans qu’il y ait besoin de mettre les fichiers hors ligne. La mise à jour des données se produit automatiquement sur tous les fichiers du système par intervalle de quelques minutes.

Les applications conçues pour un système capable de fonctionner de la sorte, c’est-à-dire un système capable d’assurer le caractère privé des données privées, font l’objet d’un intérêt énorme dans un grand nombre de secteurs, notamment les systèmes de santé ainsi que les gouvernements. Nous verrons plus en détail la notion de blockchain dans le prochain chapitre.

Retournons aux cryptomonnaies en elles-mêmes. Pourquoi sont-elles si intéressantes ? Comme nous l’avons déjà vu, l’idée était de leur assurer un fonctionnement sans l’appui d’une organisation centrale, d’une banque, etc. En fin de compte, si vous souhaitez procéder à un achat en cryptomonnaie, qu’il s’agisse d’un yacht de luxe ou d’une boîte de chocolats, seuls vous et la personne à qui vous avez acheté l’article serez au courant des détails de cette transaction. Sur le fond, les avantages sont semblables à ceux de l’utilisation d’espèces.

En vérité, cette perte de contrôle effraie les gouvernements et les institutions financières : c’est pourquoi certains gouvernements comme celui de la Chine ont interdit leur utilisation.

La plupart des cryptomonnaies ne seront jamais utilisables de cette manière, car leur structure ne sera jamais suffisamment flexible ou rapide pour le permettre. À mesure que de nouvelles monnaies font leur apparition sur le marché, beaucoup de ces problèmes trouvent finalement une solution. La communauté de développement des cryptomonnaies s’efforce de créer des cryptomonnaies pouvant évoluer sur les plateformes les plus rapides et les plus évolutives, capables de gérer des transactions de plus en plus importantes quotidiennement.

Au-delà d’Internet, la cryptomonnaie a le potentiel de remplacer intégralement toute autre forme de monnaie forte. Dans un proche avenir, il pourrait simplement nous suffire de scanner notre portefeuille numérique dans le magasin du coin pour acheter nos provisions. La transaction serait instantanée, sécurisée et moins coûteuse.

Tout cela est encore loin et pour l’instant, les produits que nous pouvons acheter avec nos cryptomonnaies sont limités. Le nombre de manières de les dépenser et le nombre de détaillants ravis de les accepter ne cessent de croître. Pour l’instant, vous pouvez les utiliser aux fins suivantes :

  • Voyages : Un nombre croissant de compagnies aériennes et d’agences de voyage acceptent le Bitcoin
  • Articles de luxe : Il est possible d’acheter des yachts, des voitures, des œuvres d’art et des bijoux à l’aide de la cryptomonnaie.
  • Charité : Les organismes de bienfaisance adoptent actuellement la cryptomonnaie pour les dons, car elle leur permet de recevoir l’intégralité des montants qui leurs sont envoyés.
  • Immobilier : Des appartements de luxe se sont vendus récemement en Bitcoin
  • Commerces : De plus en plus de commerce de proximité permettent de payer en cryptomonaie (bar, restaurants, commerce de détail). C’est encore plus flagrant au Japon ou l’utilisation des cryptommonaie à plusieurs années d’avance sur l’Europe ou les Etats-Unis.

Voici quelques noms de sociétés célèbres qui acceptent actuellement le Bitcoin, d’après steemit.com : IBM, Dell, Microsoft, Tesla, Virgin America, Expedia.com, Cheapair.com, Netflix et même Subway. La liste complète est beaucoup plus longue et elle ne peut que continuer à croître, tout comme la sélection de monnaies acceptées.

Il se peut que vous vous demandiez comment vous pourriez entrer dans un restaurant Subway, commander votre sandwich pour le déjeuner et payer en Bitcoins. Eh bien, sachez que vous n’avez pas besoin d’utiliser des unités entières de Bitcoin ou de toute autre cryptomonnaie. Vous pouvez simplement dépenser une petite fraction de l’une de vos pièces de monnaie : cela fait partie de la beauté de la monnaie numérique. La plus petite unité du bitcoin est 0,00000001 bitcoin, elle est communément appellé « 1 satoshi ».

De même, des terminaux de paiement (via la société indienne Pundi X par exemple) ou des cartes de paiement en cryptomonnaie sont en train de voir le jour. Bien entendu cela prendra des années pour que tout le monde puisse y accéder, c’est un marché en pleine expansion. Certains analystes comparent le marché de la blockchain à Internet avant les annés 2000.

Il faut avouer qu’en ce moment, les cryptomonnaies sont principalement utilisées comme investissements. Comme nous l’avons vu avec le Bitcoin et l’Ethereum, il est possible d’obtenir des gains de valeur considérables en très peu de temps. Cependant, il est sage de se rappeler que ces énormes gains ne sont pas garantis. Il est tout aussi possible de subir d’énormes pertes. Actuellement, la volatilité est très importante dans le monde des cryptomonnaie, les cours devraient subir moins de flucutations au fur et a mesure que le nombre d’utilisateurs augmentent avec le temps.