Chapitre 4 : Comment diable peut-on miner une monnaie ?

Le minage d’une monnaie est un pan très important du fonctionnement d’une cryptomonnaie. Le minage a deux fonctions : d’une part, il permet de vérifier une nouvelle transaction et de l’ajouter à la blockchain ; d’autre part, il permet de mettre en circulation de nouvelles pièces

La preuve de travail (« Proof of Work ou POW »)

Lorsque le Bitcoin a été introduit pour la première fois, il était possible de le miner à l’aide d’un simple PC ordinaire. Les mineurs recevaient alors 50 Bitcoins comme récompense pour vérifier et télécharger un bloc sur le grand livre public. Cependant, ce procédé n’est plus possible, car la puissance de calcul nécessaire au minage de la cryptomonnaie a considérablement augmenté. Aujourd’hui, il est nécessaire d’employer des ordinateurs spéciaux appelés « rigs de minage », capables d’exécuter certains programmes informatiques spécialisés. Ils doivent en effet résoudre des problèmes mathématiques hautement complexes.

Lors des débuts de la cryptomonnaie, seuls les amateurs de cryptographie utilisaient leurs systèmes pour miner à des fins de divertissement. Cependant, en raison de l’énorme valeur financière de certaines pièces de cryptomonnaie, le minage est devenu une activité fortement lucrative. Certaines entreprises disposent d’entrepôts remplis de matériel informatique dédié au minage. Les consortiums ou les pools miniers sont également devenus très populaires : ils permettent de répartir le coût de l’équipement, des logiciels et des énormes quantités d’électricité nécessaires, ainsi que les récompenses.

L’extraction d’un bloc nécessite que les mineurs résolvent des calculs mathématiques très complexes. Il est intentionnellement difficile d’y parvenir. Cela permet de maintenir le rythme auquel les transactions sont ajoutées et empêche le système d’être submergé.

À mesure qu’un nombre croissant de mineurs équipés d’une technologie de minage plus complexe rejoint les réseaux, le nombre de blocs augmente, ce qui fait également progresser la complexité des algorithmes mathématiques que les mineurs sont tenus de résoudre. Cela maintient l’équilibre du système.

Quand un mineur réussit à calculer correctement l’algorithme, il est récompensé par la mise en circulation de nouvelles pièces. Il reçoit également les frais de transaction payés par les personnes qui effectuent les transactions présentes dans ce bloc.

Étant donné que tous les mineurs reçoivent les informations des nouvelles transactions de manière simultanée, ils se retrouvent en concurrence. Le premier à résoudre les algorithmes mathématiques est celui qui reçoit la récompense. Au fur et à mesure que des blocs sont crées, les récompenses qui lui sont offertes sont réduites. En mai 2018, un bloc de Bitcoin validé représentait 12,5 Bitcoin (soit environ 100 000 dollars). Cette récompense sera divisée par 2 en 2020, puis encore par 2 en 2024 et ensuite de suite. Toutes les 10 minutes environ, un bloc du Bitcoin est créé. L’enjeu financier est donc bien présent.

Le minage n’est plus un passe-temps en raison des dépenses engagées. Les rigs de minage doivent fonctionner continuellement et cela nécessite d’énormes quantités d’énergie. La consommation énergitique du Bitcoin devient un problème : en mai 2018, la consommation energetique du Bitcoin represente celle d’un pays comme l’Irlande. Il n’est pas concevable de continuer ainsi et des solutions devront être prises par la communauté du Bitcoin.

La preuve d’enjeu (« Proof of Stake ou POS »)

Il existe toutefois une alternative moins énergivore au minage traditionnelle. Certaines monnaies ont fait le choix d’emetttre des nouvelles pièces sur ce mode de « preuve d’enjeu ». Son fonctionnement est assez simple :

Chaque detenteur d’une monnaie peut décider d’activer cette preuve d’enjeu : l’algorthyme de la monnaie va se servir d’un noeud (un ordinateur) du réseau pour valider un bloc. Ce nœud est choisi de façon aléatoire en utilisant une pondération en fonction du nombre de pièces que vous avez. Plus vous avez de pièces, plus vous avez de chances de valider un nœud et donc de recevoir la récompense.

Chaque monnaie a son propre mode de fonctionnement, certaines offrent un pourcentage annuel plus ou moins elévé. Ethereum va dans les prochains mois modifier son mode de création des pièces pour utiliser un système hybride : à la fois preuve de travail & preuve d’enjeu.